Logo Conseils-Sport.fr
Icône de menu hamburger
Conseils-Sport.fr, 2021

Obtenez l'IMC de votre enfants gratuitement

  1. Calculer son IMC >
  2. Enfants adolescents
calcul imc enfants adolescents

L’IMC est une référence qui sert à déterminer si une personne est en surpoids ou en sous-poids. Dans l’un ou l’autre des cas, il est possible que cette dernière soit plus susceptible à certaines maladies. Encore appelé l’Indice de Quételet (IQ) par les Français ou BMI (Body Mass Index) par les Anglais, cet indice a longtemps été associé aux hommes et aux femmes. Aujourd’hui, il inclut désormais les enfants et les adolescents afin d’avoir une idée sur leur corpulence. Il est donc primordial d’en connaitre les aspects les plus importants, tels que son importance, sa signification, ses avantages, mais aussi ses limites. Un tour d’horizon sur ce sujet.

Je calcule mon IMC

Mon IMC est de : {{ imc }}
{{ interpretation.resultat }}
Curseur
Balance pour se peser avec deux pieds dessus
En fonction de votre réponse, ça pourrait vous intéresser :
Image miniature de l'article

{{ article.post_title }}

{{ decodeHTMLEntities(article.excerpt) }}

Qu’est-ce que L’IMC pour enfants et adolescents : origine et utilité pour la santé

L’Indice de Masse Corporelle (IMC) est défini aujourd’hui comme une unité permettant de déterminer la corpulence de toutes personnes physiques. Pour en savoir davantage sur cette unité de valeur, il est important de rappeler son origine et son utilité pour la santé.

Origine de l’IMC

Pour comprendre l’histoire de l’IMC, vous devez remonter au XIXe siècle plus précisément en l’an 1832, année de naissance de l’indice de Quételet. Après de nombreux travaux menés dans les branches de la psychologie, de la mathématique, de l’astronomie, Adolphe Quételet réalisera un exploit. En effet, s’attachant à la branche de la statistique, il fit de nombreuses découvertes et est auteur de nombreuses publications. C’est alors que dans le souci de mieux comprendre le caractère physique de la nature humaine, il met en place un système de mesure internationale de l’obésité.

Au cours de ce siècle, l’obésité n’était pas encore perçue comme une maladie. Elle était plutôt symbole d’un bien-être total, puisque cet excès de poids était le plus observé chez les personnes ayant une bonne situation financière. Alors que ces personnes commençaient à souffrir des maladies cardiovasculaires, des études cliniques sont menées pour comprendre l’origine du problème.

C’est ainsi que beaucoup ont commencé à accorder du prix à l’indice de Quételet. C’était déjà la période du XXe siècle. Au cours de ce siècle (en 1972), l’indice de Quételet sera renommé Indice de Masse Corporelle par Ancel Keys. Cet indice sera des années plus tard (1997) reconnu par l’Organisation mondiale de la santé comme unique indice d’estimation de surpoids.

Utilité de l’IMC pour la santé

Après 1997, l’OMS a fait de l’IMC une norme internationale de prévention des risques des maladies en rapport avec la corpulence de l’Homme. Il s’agit entre autres de l’hypertension, du diabète, des maladies cardiovasculaires, etc. L’IMC ou le BMI (Body Mass Index) est aussi appliqué aux enfants et adolescents après avoir longtemps été attribué aux adultes. Le niveau de l’indice détermine ainsi votre état de santé.

Selon que la personne est mince, obèse ou de corpulence moyenne, l’IMC permet d’expliquer cette variable de la masse graisseuse. L’IMC permet aujourd’hui, et ce, depuis quelques années, de suivre également l’évolution de la croissance d’un enfant ou d’un adolescent. Cela à travers des courbes de corpulence spécialement conçue pour ces derniers, dont la tranche d’âges est comprise entre 0 et 18 ans.

Comment est calculé l’IMC pour les enfants et adolescents ?

Le calcul de l’IMC pour les enfants et les adolescents est identique à celui des adultes qui consiste à considérer le poids et la taille. La formule de calcul consiste à établir un rapport de la masse en kilogramme par la taille de l’enfant ou de l’adolescent exprimé en mètre. À titre d’exemple, lorsqu’un enfant pèse 40 kg et mesure 1,50 mètre, le calcul de son IMC se présentera comme suit :

IMC= masse (kg) : taille (m)

IMC= 40/(1,5) m²

IMC= 17,77 kg/m²

Le résultat pour cette opération estime l’IMC de cet enfant à 17,77. À défaut de faire un calcul rapide avec votre mental, vous pouvez toujours faire usage d’une calculatrice. Cet outil vous permettra d’être certain du résultat de votre opération, à condition que vous ayez correctement entré les données.

Les spécificités et les avantages de l’IMC chez l’enfant ou l’adolescent

Le calcul de l’IMC permet de déterminer le risque de surpoids et d’obésité chez l’enfant ou l’adolescent. L’interprétation du résultat issu de ce calcul permet de distinguer l’enfant ou l’adolescent obèse d’une personne de corpulence normale. C’est ce qui explique l’importance de l’usage d’un tel indice dans le processus de détermination exacte de l’aspect physique de l’enfant.

Les enfants font souvent l’objet d’un suivi de l’IMC à chaque passage à l’hôpital, surtout après leur naissance. Cela afin de vite prendre des mesures lorsque le médecin remarquera une variation importante de l’IMC chez ces derniers. C’est d’ailleurs le cas pour les femmes enceintes qui se font suivre à chaque consultation prénatale en bénéficiant de quelques conseils.

Le but pour ces dernières est de veiller à ce que leur état n’impacte pas sur le développement du bébé. En faisant un suivi régulier de l’IMC pour votre enfant ou votre adolescentfille comme garçon, vous pourrez mieux appréhender l’évolution de son poids.

Les limites du calcul de l’IMC

Malgré le fait que l’IMC soit le seul indicateur reconnu à l’international, son calcul présente plusieurs limites. En effet, malgré son importance, cet indicateur ne tient pas compte de tous les facteurs devant être pris en compte dans son calcul. En tenant compte du poids (masse corporelle) de l’individu dans son calcul, l’IMC ne différencie pas cette masse de la masse musculaire.

De ce fait, plusieurs athlètes de haut niveau à forte masse musculaire pourraient être considérés comme des personnes obèses. Ces derniers en effet travaillent en permanence sur leur corps et leurs muscles éliminant ainsi la graisse de leur organisme. Ce faisant, ils accroissent considérablement leur poids.

Le mode de calcul étant uniformisé à tous les niveaux, cela laisse le résultat peu fiable. Aussi, dans son calcul, on ne trouve aucune précision quant à la répartition de la masse graisseuse dans l’organisme. En effet, la morphologie d’une personne est généralement fonction de sa région de naissance et de croissance. Ainsi, une personne peut avoir une forte corpulence et ne pas être à priori obèse, puisque c’est le physique que les personnes de cette région présentent.

Toutefois, selon l’IMC, cette dernière sera également considérée comme obèse. L’effet contraire pourrait aussi être envisageable. Un individu apparemment sain ou à corpulence normale peut être sujet à une maladie selon l’IMC. Cet état de choses pourra être désapprouvé s’il s’agit habituellement de la corpulence que présentent les individus de la région.

En admettant l’IMC comme seule approche de calcul d’appréciation de la corpulence, les autres études dans ce sens sont banalisées. La présence de l’âge et du sexe dans les critères d’interprétations du résultat de l’IMC chez les enfants et les adolescents est appréciable. Cependant, ces variables ne sont aucunement prises en compte dans le cadre des personnes adultes.

L’IMC idéal en France pour les enfants et adolescents

Selon une décision gouvernementale, l’IMC doit être déterminé chaque année chez l’enfant déjà à partir de sa deuxième année de naissance. Ce calcul pourra être répété gratuitement plusieurs fois dans l’année. L’évolution de l’IMC chez les enfants est telle que déjà après leur premier anniversaire, l’indice doit chuter. Cette diminution doit s’observer jusqu’à son cinquième anniversaire avant de reprendre une hausse à son sixième.

Ce phénomène de nouvelle hausse de l’IMC est qualifié de rebond d’adiposité. Lorsque l’enfant présente un IMC compris entre 13,5 et 20, sa corpulence est qualifiée de normale. En sortant de cette tranche, l’enfant présente une insuffisance qu’il faudra combler en agissant sur ses menus. C’est le cas d’un enfant de 10 ans dont le poids est de 40 kg avec une taille de 1,30 m.

Il convient toutefois de faire la nuance entre l’enfant et le bébé. Est normalement appelée enfant, toute personne dont l’âge est compris entre 10 et 14 ans, les deux bornes étant incluses. Par contre, la notion de bébé dans ce contexte peut s’étendre jusqu’à l’enfance c’est-à-dire du premier mois jusqu’à ses 9 ans. À ce titre, l’IMC idéal pour ce dernier doit être compris entre 15 et 20. Cependant, l’IMC idéal pour un adolescent français dont l’âge est de 15 à 18 ans doit figurer dans la tranche de 16 à 24 et le tour est joué.

Calcul de l’IMC des enfants et adolescents : les interprétations des résultats

Contrairement à l’interprétation du résultat de l’IMC qui se fait au niveau des adultes, celui des enfants diffère un peu. Si le poids et la taille suffisent à obtenir les résultats des deux côtés, les interprétations ne se limitent pas au simple résultat dans ce contexte. En effet, une fois le calcul de l’IMC connu, d’autres variables entrent en ligne de mire pour effectuer une interprétation optimale. Ces variables sont : le sexe et l’âge de l’enfant ou de l’adolescent.

L’interprétation s’effectue sur la base de la projection du résultat sur la courbe de lecture de l’International Obesity Task Force (IOTF). Il s’agit d’une courbe conçue selon le sexe de chaque individu représenté dans un repère et qui est fonction de l’âge et de l’IMC. Les âges sont représentés en abscisses, tandis que les résultats issus du calcul de l’IMC sont mentionnés en ordonnée. Pour un ado (filles)de 15 ans dont l’IMC est de 19,5 par exemple, vous devez donc vous référer à la courbe des garçons.

Ensuite, il faut repérer l’âge en abscisse, puis l’IMC en ordonnée. Après cette étape, il vous suffira d’identifier le point de rencontre de ces deux données sur la courbe. Les valeurs de référence auxquelles vous pouvez vous fier pour une bonne interprétation de l’IMC des enfants et adolescents se présentent comme suit :

  • Maigreur
  • Corpulence normale
  • Surpoids (non obèse)
  • Obésité.

Est qualifié de maigreur (respectivement obèse) selon l’IOFT, tout enfant ou adolescent dont l’IMC est en dessous du centile -17 (respectivement au-dessus du centile -30). Les enfants en surpoids sont ceux présentant un IMC compris entre le centile -25 et -30. Ceux de la corpulence normale ont la leur compris entre le centile -17 et -25. Ces centiles sont qualifiés d’unité pondérale.

Conclusion

L’analyse approfondie et régulière de l’évolution des courbes permet de prévenir l’obésité infantile. En connaissance de cause, vous pouvez mettre en place des solutions pour permettre aux enfants de toujours garder un équilibre. Vous pouvez utiliser des recettes leur permettant de suivre un régime alimentaire en vue de garder un véritable contrôle sur leur alimentation.

Conseils-Sport.fr, 2021